Sélectionner une page

RÉFLEXIONS & TRANSFORMATIONS CULTURELLES

« DESSINE-MOI LE BUREAU DE TES RÊVES »

RETOUR SUR L’ATELIER WORKPLACE(S)

Simple tendance ou véritable vague de fond ?

Les espaces et expériences « coworking » ne se sont pas une « tendance » mais bien une véritable vague de fond.
Comment pouvons-nous expliquer ça ?
Plus économiques et jugés plus conviviaux, ces nouveaux espaces de travail attirent les collaborateurs fidèles et répondent à l’évolution des envies et désirs des travailleurs en quête d’un nouvel équilibre professionnel et personnel.
Mais de l’autre côté, une grande partie des entreprise peinent à faire évoluer les espaces de travail qu’elles proposent à leurs salariés : open-space, machine à café (cigarettes) et toilettes, voilà comment on pourrait résumer le quotidien de nombreux collaborateurs.

C’est pourquoi on a jugé primordial de proposer un atelier portant sur la problématique des espaces de travail. Dans quel environnement les employés d’aujourd’hui veulent-ils travailler ?

Nous avons eu l’idée avec l’Agence 636 d’organiser Future of Work Toulouse, un événement qui avait pour objectif de stimuler l’inspiration et la réflexion collective autour de 3 thématiques : Workplaces, Transformations et Talents. .
Nous avons alors demandé à une population RH d’imaginer leurs bureaux de demain, en découpant le mobilier et la décoration dans des catalogues de meubles. Munis de ciseaux et de scotch les participant.e.s n’ont pas boudé leur plaisir avec une douce nostalgie des séances d’art plastique à l’école.
Mais avant de vous présenter leurs bureaux de rêve version 2018, revenons sur les premières questions soulevées lors de l’atelier.

« La gêne de l’open-space »

Beaucoup des collaborateurs présents autour de la table ont évoqué la gêne provoquée par la proximité induite par un aménagement en open-space : les bruits, les sollicitations régulières et plus ou moins utiles, et l’impression d’être mal vu si l’on met des écouteurs ou des boules Quiès.
Certains ont trouvé quelques solutions ludiques : mettre un feu tricolore sur leur bureau, le faire passer au rouge quand ils souhaitent ne pas être dérangés; poser une ardoise pour indiquer les humeurs de la journée, mais aussi si la personne est en télétravail ou non. Des options très simples et souvent efficaces : le fait de formaliser sa disponibilité permet de mieux faire respecter ses moments de calme et de concentration nécessaires.

« Être ailleurs pour créer »

Un second point, qui a rapidement émergé suite aux échanges sur l’open-space : la nécessité de parfois prendre l’air.
Nous créons mieux lorsqu’on est loin de son bureau selon la majorité des participant.e.s à l’atelier. La raison ? Moins de  » pollutions  » externes, moins de pression aussi pour certain.e.s, et un besoin de  » prendre  » un bol d’air pour avoir le recul nécessaire et indispensable à la réflexion et à la créativité.
Pour certain.e.s des participant.e.s, « la promenade du chien était un moment propice à l’émergence d’idées », d’autres ont évoqué la maison, les cafés, les espaces de coworking ou même les trajets en voiture.
Une version encore timide du nomadisme, mais bien réelle : grâce aux nouveaux outils, les collaborateurs peuvent travailler de partout et de la manière dont ils le souhaitent. Alors pourquoi se priver d’aller promener son chien tout en réfléchissant à sa future stratégie de communication ?
La présence d’un animal de compagnie dans les bureaux contribue également à rendre la journée de travail plus conviviale. Nous ramenons bien du boulot à la maison, alors pourquoi ne pas ramener un peu de son quotidien au boulot ? Nos voisins de bureaux à WeWork l’expérimentent tous les jours.

« Un bureau de rêve »

En conséquence, comment travailler ensemble, gagner en souplesse et en liberté au sein de cet espace partagé qu’est le lieu de travail ? Découvrez la version 2018 du bureau de rêves construit par les participant.e.s de Future of Work.
Leur bureau de demain possède une salle de conférence en flex-office, des bureaux à roulettes, une œuvre d’art dans l’entrée, mais aussi un coin détente avec une terrasse et des transats, sans oublier la cabine téléphonique pour passer des appels en étant isolé et sans déranger les collègues.
Le tout, avec beaucoup de fenêtres donc de lumière, des meubles au design scandinave, une cuisine ultra-équipée, des plantes vertes dans tous les coins et un espace barbecue pour profiter de la terrasse en période estivale.

Workplaces

Le fruit des échanges entre les participants

« C’est pas un peu utopique votre aménagement ? »

Pas vraiment, lorsqu’on y pense. Il suffit de quelques accessoires supplémentaires à votre bureau d’aujourd’hui : des roulettes sous vos tables et des cloisons amovibles.
Finalement, l’impact de l’équipement est moindre, le plus important est bien la culture et la convivialité qui transpirent de l’environnement.
Par exemple, le tout n’est pas d’avoir une salle de détente, mais d’accepter que des gens viennent s’y reposer, et y faire une sieste par exemple.
« C’est prouvé », nous disait l’une des participantes : « 20 minutes de sieste augmentent la productivité de la journée de 30%. »
« Le tout est d’accepter que quelqu’un fasse une sieste, d’accepter que quelqu’un veuille s’isoler, ou changer de place pour travailler. Car le plus dur à changer, c’est bien la mentalité de l’open-space : celle d’une auto-surveillance constante. » Nous disait l’une des participantes, évoquant son expérience personnelle.
C’est donc bien une question de confiance. Changer l’aménagement des bureaux est un pas vers la transformation de la culture, la confiance et la responsabilisation. Changer l’espace c’est stimuler les changements des pratiques.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le nomadisme au travail et les nouveaux espaces de travail, n’hésitez pas à nous contacter et à consulter la synthèse de la journée ici.

 

PS : Cet article est écrit depuis le canapé de mon appartement. 👩‍💻

Maud Cloix

Passionnée de sciences humaines, découvertes grâce à ma formation en classe préparatoire, je suis actuellement étudiante au CELSA en Ressources Humaines et communication, avec un seul but : révolutionner le monde de l’entreprise grâce à l’apprentissage de pratiques RH innovantes ! Au sein de 231e47, j’apporte mon soutien à de multiples missions, de la veille à la réalisation d’outils innovants au service des entreprises.

Faites-nous signe si vous aussi vous aimez les 🐼 et les 🐨

Échangeons sur vos problématiques de transformation culturelle autour d’un café ou d’un thé