Recruter des ingénieurs et développeurs est particulièrement difficile en ces temps où l’informatique est partout et ils sont toujours plus demandés et chassés. Les serious games ont émergé ces dernières années comme une solution pour attirer les profils technologiques en leur proposant un jeu ou un défi plutôt que l’envoi d’un CV.

Des plateformes se sont même spécialisées dans cette pratique, comme CodinGame, qui propose aux entreprises de créer des défis sur-mesure qui permettront d’analyser la façon dont les développeurs résolvent des énigmes. Des entreprises technologiques se sont aussi lancées dans le recrutement via coding game : nous avons parlé dans notre dernière newsletter d’Uber, qui – dans certaines villes – propose à ses clients de résoudre des problèmes en une minute.
En France aussi, les coding games commencent à se développer, comme chez Ippon, entreprise de conseil et de solutions logicielles. Les développeurs de l’entreprise ont créé un jeu qui leur ressemble, pédagogique et traduisant leur culture, avec trois problèmes à résoudre en une heure et la possibilité d’être recruté à différents niveaux de séniorité selon les réponses que l’on donne. À l’occasion de la sortie de l’Ippon Coding Challenge, Jean-Marie Caillaud, Talent Acquisition Manager, nous a donné les raisons qui poussent à créer un coding game, les avantages par rapport à une offre d’emploi traditionnelle et les clefs pour créer un coding game efficace.

Les candidats que l’on attire avec un serious game sont-ils différents des candidats qui postulent à des annonces ? Si oui, en quoi ?
JMC :
Les candidats sont fondamentalement les mêmes, mais ils sont sans doute à une étape différente de leur vie professionnelle.
Un candidat qui postule à une offre, fut-il actuellement en poste, est de fait dans une posture de recherche d’emploi. Peut-être qu’il a fait le tour de son poste, peut-être qu’il lui manque quelque chose qu’il pense pouvoir retrouver chez un autre employeur, mais c’est une réalité : même si votre entreprise attire énormément un candidat, s’il est satisfait de son job actuel il ne cherchera pas spontanément à bouger.
Les professionnels qui vont participer à un serious game ne sont pas nécessairement candidats. Ils vont participer pour une autre raison : pour gagner un concours, pour le plaisir du challenge technique, pour se comparer à ses pairs ou peut-être juste pour le fun ?
Ils ne sont pas dans une posture de recherche d’emploi, et pour autant leur participation à un serious game génère une première interaction avec l’entreprise. Ils vont se confronter à des exercices créés par des experts qui pourraient être leurs futurs collègues. Ils vont commencer à appréhender l’état d’esprit de l’entreprise. Et nous, recruteurs, allons pouvoir commencer à évaluer une facette de leurs compétences.

ippon_serious_game_2

Est-il vraiment possible de réussir à évaluer le niveau d’un développeur en une heure ? Quels sont les critères d’un serious game pertinent ?
JMC :
Le Coding Challenge est un outil créé par les Ippons pour leurs futurs collègues. Nos développeurs ont conçu et réalisé la plate-forme en partant de zéro, et ils ont également conçu les exercices auxquels nos candidats et participants sont soumis. Tout ceci a été fait en gardant en tête le but de l’outil et l’expérience utilisateur, aussi bien du côté candidat que du côté recruteur ou manager technique.

Pour réussir ce type de projet, l’idée est d’avoir en tête les critères d’évaluation des qualités recherchées chez les candidats et le niveau attendu. C’est une réalité en recrutement, si l’on ne sait pas ce que l’on recherche, on ne peut pas l’évaluer.
85% de nos recrutements sont des Développeurs Java EE. Nous recrutons bien entendu à différents niveaux d’expérience et d’expertise (débutant, confirmé, expert technique, architecte, chef de projet technique…). Du coup, évaluer sur des compétences Java reste assez pertinent !
L’idée est de pouvoir adresser avec un même outil tout candidat qui pourrait avoir sa place chez Ippon, peu importe qu’il soit jeune diplômé ou qu’il ait 15 ans d’expérience en développement.
Nous avons donc mis en place 3 exercices de difficulté graduée, et tenons compte dans notre sélection du niveau de diplôme et d’expérience du candidat à travers une évaluation normée.
Et attention, cela reste un outil d’aide à la décision ! Le Coding Challenge a toute sa place dans notre processus de recrutement, mais au-delà du score obtenu, le code produit par le candidat sert de support à l’entretien technique avec le manager. L’intérêt est double : en plus de l’évaluation des compétences en développement Java, le candidat a l’occasion d’expliquer ses choix et de découvrir des alternatives avec l’un des experts d’Ippon.
En termes d’expérience candidat, c’est fantastique : nos futurs développeurs savent précisément ce sur quoi ils sont évalués, il n’y a aucune opacité, mais en plus ils ont la chance de pouvoir faire évoluer leurs pratiques à travers un entretien qui les challengera et leur donnera des conseils pour faire encore mieux !

1411160703598130_animateVotre serious game contient des références aux jeux vidéo et aux minions, on imagine une entreprise à la culture jeune et dynamique. Au-delà des compétences, un serious game peut-il servir à tester l’adéquation à la culture d’entreprise ?
JMC :
Nos références pop culture sont partout chez nous ! Si vous vous baladez dans les locaux d’Ippon, vous croiserez Batman, Chewbacca, E.T., Catwoman… ça fait partie de ce que nous sommes !
Nous n’avons pas d’indicateur pour évaluer l’adéquation à la culture d’entreprise à travers notre Coding Challenge, en revanche cet outil nous ressemble et je pense que les participants du concours ou les candidats au recrutement chez Ippon le ressentent : nous sommes des experts techniques, mais ce sont nos valeurs et nos centres d’intérêt qui nous rassemblent !

En interne, les collaborateurs sont-ils plus susceptibles de partager avec leur réseau un serious game ou une offre d’emploi ?
JMC :
La partie « challenge » tend à donner envie de se comparer, de lancer des défis. Partager une offre d’emploi veut dire « veux-tu travailler avec moi ? », tandis que partager un serious game veut plutôt dire « as-tu le même niveau que moi ? Pas chiche de battre mon exercice ! »
L’une des bases de la gamification, c’est la dimension sociale. Mais c’est aussi une fierté pour beaucoup d’Ippons que nous utilisions un outil d’évaluation qu’ils ont eux-mêmes conçu ! Le collaboratif et la R&D sont très mis en valeur chez nous, et je pense que nous aurons beaucoup d’autres projets « Made In Ippon » à vous présenter à l’avenir 😉
En attendant, nous offrons jusqu’au 14 Avril un Pass 3 jours à Devoxx France du 20 au 22 avril pour la personne qui aura obtenu le meilleur score au Ippon Coding Challenge.

Andrea Goulet

Andrea Goulet

Stratégie & Marque employeur

Multiculturelle, spécialiste de communication multi-canaux, Andrea est responsable de la veille et de la stratégie éditoriale de 231e47. Elle accompagne nos clients dans la construction de leur marque employeur et les conseille dans leur positionnement sur les réseaux sociaux.